Interprétation des rêvves

Le rêve, remède aux vertus curatives et créatrices

L’interprétation des rêves, un formidable outil au service du processus créatif collectif, du développement personnel grâce à ses vertus thérapeutiques.
Virginie Gonzalez
Co-fondatrice de Konxus Media et Dirigeante engagée de l’agence de communication Agence ho5, elle milite pour le marketing heureux© ou l’idée que la communication et le marketing ne sont destinés à la seule recherche du profit mais aussi (et surtout) à celui de l’épanouissement de l’humain.

Si vous souhaitez écouter l’article en version audio :

Un projet débute souvent par un rêve… Un rêve fou, un rêve maitrisé, un rêve secret, un rêve partagé, mais avant tout un rêve de voir sa vie transformée.

Découvrons ensemble les mécanismes qui permettent de passer du rêve à la réalité.

Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. Ensuite, réveillez-vous calmement et allez d’un trait jusqu’au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager. Wald Disney

Ce qu’il
faut savoir

Ce qu'il faut savoir

Le rêve, point de départ du processus créatif

Revenons d’abord sur l’étymologie du mot issu de l’ancien français resver (« errer ») et de desver (« divaguer »). Avant de se voir défini par le fait de songer pendant son sommeil, le terme était plutôt attaché au fait de laisser son esprit vagabonder, assimilé à l’époque à du délire, à une maladie mentale.  Quand on ne maitrisait pas encore l’art de savoir que notre esprit n’était pas fait que de pensées conscientes et clairement identifiées ; mais aussi d’un inconscient et subconscient. Pour Ronsard, au 16ème siècle, resver, c’était « se perdre, se laisser absorber par des pensées vagues ». Ce n’est qu’avec le début de la psychanalyse que le rêve a commencé à être entrevu comme un outil de transformation de pensées latentes et inconscientes pouvant être transmutée dans la vie réelle.

De nos jours, le rêve est associé à la notion de projet à réaliser. Le rêve n’est plus limité à un délire ou une émanation d’un inconscient à soigner. Il est devenu représentation, plus ou moins idéale, de ce qu’on veut réaliser, de ce qu’on désire concrétiser.

Après ce bref détour sur les chemins de notre langue, matérialisons un peu les choses et revenons à ce qui nous intéresse, à savoir comment le rêve peut-il mener à la réalisation d’un projet.

Découvrons les 4 étapes clés du processus de création.

1. Rêvez votre projet

Pour le Dr Wayne Dyer, avoir une forte détermination et volonté sont des traits de caractères admirables, mais insuffisants face au Pouvoir de l’intention (titre de son ouvrage). Selon lui, l’imagination est un mouvement de l’esprit universel en nous, permettant de participer à un acte créateur. Pour qu’une idée se manifeste dans la réalité, on doit « faire un saut dans l’inconcevable », imaginer puis observer non pas ce qui nous manque mais ce que nous souhaitons obtenir. Il nous appelle à rêver ce que nous voulons être, pleinement confiant que cette réalité est déjà présente dans le monde matériel, afin de le devenir.

Je rajouterais que pour laisser cette intention devenir réalité, il s’agit d’abord de vous faire confiance. Vous savez cette petite voix intérieure qui vous parle tout bas, écoutez-la ! Laissez-vous porter par votre guidance intérieure, par les signaux faibles émanant de votre intériorité. Libérez-vous des barrières de la société et de vos croyances limitantes qui vous font croire que c’est impossible ! Croyez en vous !

2. Concrétisez votre rêve

Une fois que votre rêve a pris la forme d’une intention, transformez-la en projet. Votre rêve est de bâtir un nouveau modèle de société où les gens seront heureux ! Pourquoi pas, alors maintenant allez plus loin, connectez-vous à votre espace intérieur encore une fois et allez chercher à la source comment le matérialiser. Visualisez le passage à l’acte fondateur de votre projet.

C. Jung disait : « on ne fait pas un rêve, on le reçoit. »

Dans un moment de calme absolu, laissez parler votre énergie créatrice. Munissez-vous d’un stylo ou du clavier de votre ordinateur, concentrez-vous sur le vide, vous pouvez même fermer les yeux. Rappelez votre intention initiale, et laissez venir. Vous la connaissez déjà cette sensation, de mots, d’images mentales qui se succèdent en vous comme s’ils coulaient d’une source inconnue. Pour certains les éléments seront très clairs et le processus de concrétisation rapide, pour d’autres cela sera plus abstrait et vous devrez passer du temps à déchiffrer ce message. Mais pourtant, en vous laissant aller à écouter ce qui est, vous venez de passer une étape clé dans la réalisation de votre projet.

Continuez tant que vous sentez ce « canal » d’information ouvert en vous. Dès que vous sentez que votre mental reprend la main sur les propos et que vous vous mettez à nouveau à réfléchir pour écrire quelque chose, arrêtez. C’est que pour cette fois, c’est tout ! Mais rien ne vous empêche de créer de nouveaux moments de connexion à votre moi intérieur.

3. Matérialisez votre rêve

Ca y est, vous allez enfin pouvoir revenir à des choses que vous connaissez, que l’on vous a appris depuis l’enfance. Vous allez pouvoir réfléchir ! J Oui, car à présent, le temps est venu de contextualiser ce que vous avez reçu comme informations et de les transformer en matériel concret. 1, 2, 3, bâtissez ! Ecrivez, dessinez, passez à l’action. Ecrivez votre stratégie, votre plan. Mais gardez-vous encore de poser des limites, dieu sait s’il y en aura sur le chemin !

4. Partagez votre rêve

Un projet contient le caractère de l’homme ou de la femme qui l’a créé. Le dévoiler, c’est dévoiler une part de votre intimité. Mais ce n’est qu’à ce moment qu’il pourra enfin prendre vie. Partagez votre vision et découvrez si de l’adhésion se créé autour de lui. Seulement là, en vous confrontant aux autres, vous pourrez prendre la décision de lui donner vie. Non pas en écoutant les voix extérieures, mais en faisant face à sa résonnance dans le monde qui vous entoure et sa réalité.

Voyez ici une illustration de cela à travers le Rêve de Pharaon, narré dans l’ancien testament, qui était interprété comme un message divin.

Le pharaon se mit à rêver, dans son sommeil, de beaux et gras épis qui furent dévorés puis de maigres épis brûlés par le vent. Aucun des sages autour de lui ne pouvait lui expliquer la signification de son rêve. S’adressant alors à Joseph, celui-ci lui dévoila que son rêve faisait référence à sept années d’abondance qui pourraient laisser place à sept années de famine. Comprenant le message que lui avaient transmis ses rêves, Pharaon décida de constituer des réserves de céréales et évita ainsi des années de famine à son peuple.

 

La visualisation chez les sportifs, ou comment transformer un rêve en exploit !

De nombreux athlètes de haut niveau utilisent la technique de visualisation pour accroitre leur performance. Par la répétition mentale d’une série de gestes ou pas sur un parcours, ils s’évertuent à se libérer de leurs contraintes, à appréhender l’exploit et surmonter leur peur.

En se visualisant vainqueur d’un projet dont ils rêvent, ils vont entrainer leur cerveau comme s’ils s’entrainaient réellement. Le cerveau ne faisant pas la différence entre une expérience vécue et une expérience imaginée, il gardera en mémoire cette image mentale de réussite. En se servant de cette technique de programmation mentale, inspirée des techniques de méditation, les sportifs concrétisent leurs rêves les plus fous.

Cette technique est aujourd’hui largement diffusée notamment dans le développement personnel et la communauté des entrepreneurs.

 

Le rêve au service du développement personnel

Dès le 19ème siècle, les rêves deviennent un vaste terrain de recherche pour les scientifiques. Selon Sigmund Freud, le rêve est l’expression de notre subconscient, la matérialisation d’un désir refoulé, notamment dans l’enfance. Carl Gustav Jung, quant à lui, associe le rêve à l’inconscient personnel ; le rêveur recevant des clés pour régler des situations quotidiennes négligées, des sentiments refoulés. Il le relie même à notre inconscient collectif, via des expériences vécues par notre groupe social, nos ancêtres ou notre société.

Pour C. Jung, « le rêve est de nature créative, extrasensorielle et a la capacité à résoudre des problèmes ».

Avec ces deux chercheurs et psychanalystes, c’est l’essor de la psychologie des « profondeurs », attribuant aux rêves des vertus thérapeutiques, si l’on parvient à les déchiffrer et les transmuter.

C’est une mutation profonde de vision de l’esprit de l’individu mais aussi de la société. On voit notamment à Jung, des concepts comme celui de l’inconscient collectif, des archétypes ou des synchronicités…

Dans certaines thérapies, l’étude des rêves et leur interprétation s’avère précieuse, surtout quand certaines personnes tentent de mettre à distance des souvenirs ou des émotions qui les font souffrir.

Si l’auto-analyse des rêves est très utile, partager ses rêves avec un thérapeute permet de mettre en lumière cette part d’incompréhensible en nous, en nous proposant des pistes de lecture de notre inconscient.

Le rêve, fondateur d’un idéal collectif, porte drapeau des plus grands leaders

Le rêve a aussi pour fonction de rassembler un collectif derrière une idée, un idéal commun.

Si je vous dis « I have a dream… », n’avez-vous pas ressenti de suite des frissons parcourir votre colonne vertébrale qui s’est aussitôt redressée ? A cette simple évocation du début de son discours, c’est le rêve entier de Martin Luther King qui se dévoile, celui d’un monde dans lequel il n’y a plus de discrimination et plus de racisme. Il y rappelle la phrase des déclarations des droits de l’Homme : tous les hommes naissent égaux. Il appelle les gens à oublier l’esclavagisme, et dépasser la haine.

C’est plus près de chez nous, le rêve fou derrière la Révolution française, d’imaginer un lendemain à la monarchie, d’inventer un nouveau modèle de société, une autre forme de gouvernance, une évolution des droits de l’Homme dans la société. Bien sûr, le passage à l’action qui s’en suivi ne fût pas exempt de tout acte immoral et contraire aux idéaux portés par leur rêve. Mais sans ce rêve d’une nouvelle liberté, le projet n’aurait pu devenir réalité.

Mohamed Boutout, libre penseur disait que « La forme la plus pure de l’amour humain est d’établir des rêves collectifs qui apportent le bonheur à tous les cœurs. ».

 

Les rêves, des messagers du divin au-delà des frontières et des cultures

Les rêves ont une dimension universelle et ne connaissent pas les frontières. Toutes les traditions, des temps anciens jusqu’à nos jours, ont tenté de percer leurs secrets. L’analyse des rêves que ce soit dans un but créatif, thérapeutique, religieux ou divinatoire est toujours assimilée à une source d’information précieuse. Dans certaines cultures, ils servent d’alerte ou de prémonition pour l’individu ou la communauté.

Dans la tradition tibétaine, l’étude des rêves vise à purifier et renforcer les chakras et à faciliter, par un ensemble de pratiques, l’apparition des rêves clairs, ou rêves « conscients ».

Dans les traditions amérindiennes, les rêves sont une porte de communication ouverte avec les esprits.  La croyance populaire apporte une attention particulière aux messages transmis par nos songes. Dans le but de se souvenir au mieux de leurs rêves, ces peuples fabriquent des filtres appelés attrape-rêve ou capteur de rêve dont le but est de capter les songes envoyés par les esprits, conserver les belles images de la nuit et détruire les mauvais rêves qui auraient pu venir s’y glisser.

Dans la tradition musulmane, les rêves ne sont pas non plus pris à la légère. En fonction de leur puissance et de leur rôle, ils sont, d’après la religion, des rêves issus des passions humaines, des rêves sataniques ou des rêves véridiques, émanation de Dieu. Leur interprétation se base sur la connaissance et la compréhension des symboles qui sont pour certains universels et pour d’autres régionaux, liés aux cultures locales.

Si vous faites le tour de la terre, vous y découvrirez à la rencontre de chaque peuple, l’usage qui est réservé à l’interprétation des rêves.

 

Autrement dit, le rêve a cette capacité à traverser les époques, les cultures, les religions et traditions. Pour scientifiques, philosophes, religieux ou même chamans, son pouvoir annonciateur et guérisseur fait l’unanimité. Et vous, avez-vous déjà expérimenté le pouvoir des rêves ?

Technique pour se souvenir et réaliser ses rêves

  • Avant de vous endormir, posez votre intention, par exemple en notant dans un cahier l’idée de « quand je me réveillerai, je me souviendrais de mon rêve. »
  • Placer votre carnet de note au pied du lit et si vous vous réveillez en pleine nuit après un rêve, prenez votre carnet et notez votre rêve en quelques mots.
  • Dès le lendemain matin, écrivez votre rêve en détail.
  • Inscrivez vos rêves sur une période de quelques jours, quelques semaines.
  • Analysez les messages les plus récurrents et apprenez à les reconnaitre.
  • Posez-vous les questions, qu’est-ce que cela évoque pour moi, pour ma vie quotidienne ? Si cet élément dont j’ai rêvé faisait partie de moi, quelle serait cette partie ?
  • Laissez-vous guider par vos sensations, vos émotions, laissez résonner vos interprétations et « monter » les réponses, les questions qui viennent à vous. C’est dans cet aller-retour fluide et libre que des compréhensions vont s’imposer à vous.
  • Laissez ces informations cheminer, laissez-vous surprendre. Faites-vous confiance, et gardez à l’esprit qu’une interprétation juste se ressent dans tout son être, pas seulement dans sa tête.
  • Pour finir, il vous appartient de tirer les enseignements de votre rêve. C’est à vous, de choisir ce qui pourrait être modifié, exprimé ou cultivé dans votre quotidien. Restez concret et ne cherchez pas à opérer de grands changements : c’est dans les petites choses que la transformation prendra d’abord place.

Points
Clés

Points clés

L’interprétation des rêves, un formidable outil au service du :

  • Processus créatif par son pouvoir créateur
  • Dépassement de soi par la visualisation positive
  • Développement personnel par ses vertus thérapeutiques
  • Idéal collectif porté par les grands leaders
  • Divin dans les religions et cultures ancestrales

Liens &
ressources

Liens & Ressources

  • Le pouvoir de l’intentionDr Wayne Dyer
  • Ancien testament le rêve de pharaon
  • L’interprétation du rêve Sigmund Freud
  • L’œuvre de Carl Jung
  • L’art des rêves: dans la tradition tibétaine – Nida Chenagtsang

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un impact direct
dans votre boite mail

Recevez du contenu exclusif, des ressources et des outils pour vous accompagner dans votre transformation personnelle et professionnelle.